le potager

le potager

samedi 6 avril 2013

A vos purins! Comment réaliser soit même son purin?


Vous connaissez sans doute déjà l'existence des purins. Mais vous devez connaitre les plus connus, comme celui d'ortie ou de consoude. Pourtant il en existe plusieurs variétés.

Qu'il soit à base d’ortie  de consoude, de rhubarbe ou encore de prêle voici les différentes techniques et avantage pour chacun d'entre eux. 

Mais avant un petit rappel : Qu'est ce que le purin? 

Le purin est une technique efficace et respectueuse de l’environnement pour lutter contre la plupart des insectes, parasites et maladies des plantes.
Attention, les purins n’ont en général qu’un rôle préventif et ne peuvent traiter la maladie lorsqu’elle est installée.

Voici les principaux purins et décoctions pour
  • Lutter efficacement contre la plupart des maladies du jardin et potager.
  • Apporter les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin.






  • Faire du purin de rhubarbe

Solution naturelle de lutte contre les insectes, le purin de rhubarbe s’utilise tout au long de la période de végétation de la rhubarbe.
Il est également possible de conserver le purin après la macération pendant plusieurs semaines voir plusieurs mois.
En utilisant le purin de rhubarbe, vous faites un geste pour l’environnement tout en soignant vos plantes de manière efficace.





A quoi sert le purin de rhubarbe ?

Le purin de rhubarbe est un excellent répulsif contre certains insectes et notamment les pucerons.
On l’utilise également afin de lutter contre le ver ou la teigne du poireau.




Comment faire du purin de rhubarbe ?

2 méthodes trouvent, l’une et l’autre, une très bonne efficacité.
  1. Faire macérer 1à 1,5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 l d’eau pendant 72 environ.
    Filtrer afin de ne garder que le liquide.
    Pulvériser à l’aide d’un pulvérisateur

  1. Une variante consiste à plonger directement les feuilles dans de l’eau bouillante, ce qui accélère le processus de macération.
    Laissez macérer 24h et pulvérisez sur vos plantes.










Sur quelles plantes utiliser le purin de rhubarbe ?

Sur toutes les plantes traditionnellement touchées par les pucerons.
On retrouve les rosiers, les arbres fruitiers comme le pêcher ou le cerisier mais aussi une grande partie des arbustes à fleurs, vivaces et plantes potagères
On le pulvérise également sur le poireau afin de lutter contre le ver du poireau.


  • Purin d’orties : traitement et engrais à la fois

Grâce au purin d’orties, créez votre solution d’engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !
Découvrez le purin d’orties, excellent engrais pour le potager et les plantes du jardin et très bon anti-nuisibles pour la plupart des parasites comme les pucerons.
Cela évitera d’utiliser les produits chimiques nuisibles à l’environnement tout en gardant une grande efficacité !
De plus en plus utilisé, on le trouve désormais vendu dans les magasins spécialisés mais il est aussi tout à fait possible de le faire soi-même.



Utilité et efficacité du purin d’orties :

Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons et acariens.
Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.
  • Engrais efficace : Les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d’orties apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux..
  • Répulsif contre les parasites : S’il est moins concentré et pulvérisé directement sur les feuilles, le purin d’orties aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en général, les pucerons et certains acariens.


Recette du purin d’orties :

La recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio.
L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.
La recette du purin d’orties est très simple :
  • Arracher les orties :
    Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
    .
  • Mélanger avec de l’eau :
    Il faut respecter les doses suivantes.
    Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
    Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
    .
  • Laisser macérer :
    1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
    .
  • Filtrer la solution de purin d’orties :
    Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties
    .
  • Utilisation en tant que répulsif :Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites.
  • Utilisation en tant qu’engrais :Versez le directement dans la terre telle un engrais liquide, inutile de le diluer plus que ça.




Conseil malin à propos du purin d’orties :

Si le purin d’orties est très simple à réaliser et ne devrait pas vous poser de problème, quelques trucs devraient néanmoins vous faciliter la tâche…
  • Vous accélérerez la fermentation en hachant préalablement les orties.
  • Pour les grosses quantités, utilisez la tondeuse à gazon.







  • Purin de consoude : un excellent engrais

Parmi les plus utilisés par les jardiniers favorisant un jardinage biologique, le purin de consoude est aussi l’un des engrais bio les plus efficaces au jardin et au potager.
Il agit également en tant que répulsif contre les parasites et activateur de compost.
Grâce à sa forte teneur en matière organique, notamment en potasse, en calcium et en azote, c’est un stimulateur de croissance et de floraison reconnu pour les plantes.





Technique pour réaliser 10 litres de purin de consoude :

  • Cueillir 1 kg de feuilles bien fraîches.
  • Faire macérer dans 10 litres d’eau de pluie (moins calcaire) durant 1 à 2 semaines
  • Il ne faut pas utiliser de récipient métallique pour la macération.
  • Mélangez régulièrement
On sait que le purin est prêt lorsque le liquide est noir et que les feuilles forment une purée au fond du récipient.
  • Filtrez ensuite pour éliminer tout résidus et avoir un liquide parfaitement propre.




Utilisation du purin de consoude :

Le purin de consoude peut être utilisé tout au long de la période de croissance et de floraison des plantes et légumes.
Il s’utilise comme engrais à raison de 10% de purin de consoude pour 90% d’eau.
  • Si je mets 9 litres d’eau, j’ajouterai donc 1l de purin pour avoir un bon engrais pour les plantes.
Il s’utilise comme répulsif contre les parasites à raison de 5% de purin de consoude pour 95% d’eau.
  • Si je mets 9,5 litres d’eau dans un pulvérisateur, j’ajouterai donc 50 cl de purin.









  • Décoction d’ail : technique et période


La décoction d’ail est un excellent moyen de lutter contre la plupart des maladies et champignons qui touchent les plantes, arbres fruitiers et légumes du potager.
Vous l’utiliserez tout au long de l’année mais surtout au printemps lors de l’arrivée de la majorité des maladies.



Technique pour 5 litres de décoction d’ail :

  • Hachez 10 à 15 gousses d’ail,
  • Versez ce hachis dans 5 litres d’eau bouillantes.
  • Laissez infuser environ 10 à 12 heures
  • Pulvérisez directement sur le feuillage et arrosez le pied de la plante et des légumes.
  • Renouvelez l’opération 2 à 3 fois à 3 jours intervalle
Cette décoction s’utiliser beaucoup au potager et sur les arbres fruitiers mais l’ensemble de vos plantes peut être concernée.




La décoction d’ail agît principalement sur :

  • Le mildiou
  • La rouille
  • La moniliose ou pourriture des fruits
  • Le cloque du pêcher
  • Les pucerons
  • La cloque de la vigne
Cette préparation ne se conserve pas donc si il vous en reste, n’hésitez pas à l’utiliser pour le reste de vos plantation car cela ne pourra que leur faire du bien.


  • Purin de prêle : pour potager et fruitiers

Le purin de prêle est un fongicide efficace dans la lutte contre la plupart des maladies qui touchent les arbres fruitiers mais aussi les légumes du potager.
Facile à réaliser et rapidement utilisable, la prêle peut se récolter un peu partout car c’est une plante sauvage parmi les plus courantes.
Enfin, sachez qu’il vaut mieux éviter de la cultiver dans son propre jardin car son caractère envahissant est important.





Technique pour réaliser du purin de prêle :

  • Cueillir 1 kg de feuilles fraîches
  • Ajouter 9 litres d’eau de pluie (moins calcaire)
  • Laissez macérer durant 1 à 2 semaines
  • Il ne faut pas utiliser de récipient métallique pour la macération.
  • Mélangez régulièrement



On sait que le purin de prele est prêt lorsque le liquide est noir et que les feuilles forment une purée au fond du récipient.
  • Filtrez ensuite pour éliminer tout résidus et avoir un liquide parfaitement propre.
Une variante consiste à porter à ébullition ce liquide durant 20 minutes après 24 heures de macération et de laisser refroidir et filtrer ensuite. Cela permet d’utiliser le purin plus rapidement




Utilisation du purin de prele :

Le purin de prele s’utilise principalement au printemps et à l’automne, lorsque le risque de maladies est le plus important.
  • Mais étant sans danger pour les plantes, il peut aussi être utilisé le reste de l’année.
Il s’utilise en pulvérisation à raison de 10% de purin de prêle pour 90% d’eau.
  • Si je mets 9 litres d’eau, j’ajouterai donc 1l de purin pour avoir un bon répulsif contre les maladies.
Renouvelez la pulvérisation régulièrement afin d’éviter tout risque de maladie.




Conservation du purin de prêle :

Le purin de conserve durant plusieurs semaines dans un lieu plutôt frais et abrité de la lumière.
Choisissez également un récipient totalement hermétique à l’air et surtout pas en métal.


Et vous quel purins utilisez vous? connaissez vous d'autre purins? N'hésitez pas faite nous partager votre expérience.