le potager

le potager

mardi 5 février 2013

Légumes perpétuels

Quel jardinier n'a jamais rêvé d'avoir un potager éternel. De planter un légume et qu'il repousse l'année d'après sans rien faire?
Rejouissez vous avec les légumes perpétuels c'est possible.

Attention cependant, bien qu’on les nomme "légumes perpétuels", ces plantes ne sont pas éternelles et peuvent disparaître à la suite d’agressions extérieures (maladies, parasites, météo...). Certaines, comme l'artichaut, sont gourmandes et nécessiteront d’être déplacées pour continuer à produire, d’autres, comme la rhubarbe, deviendront moins productives, demandant à être remplacées (tous les cinq ans pour la rhubarbe).
 
         1 : le chou Daubenton
 
Ce chou a une histoire bien particulière, car il a longtemps été un chou fourrager, c´est à dire, un chou destiné à nourrir le bétail. Sa rusticité et son caractère perpétuel le rendait facile à faucher et à produire. Quelques années plus tard, le voici au sommet de sa gloire, prisé des grands chefs et adulé par tous les jardiniers avides de nouveautés et d´originalités.

On consomme les jeunes pousses crues ou cuites de ce chou, que l´on récolte au fur et à mesure de ses besoins. Le fait de récolter régulièrement les jeunes pousses favorise un développement compact et productif du chou. Laissé libre, il produit un petit buisson.

Dans un sol riche et frais, correctement amendé, plantez-les au printemps. Ensuite, tout ce que ce chou demande est un arrosage par temps sec et un peu de compost. Les hivers trop rigoureux peuvent parfois avoir raison de vos choux. Pour pallier ce problème, n´hésitez pasproduire vos propres boutures durant l´été
.
 
          2 : ail rocambole
 
Rocambole signifie "le bulbe qui tourne": le mot vient du latin rotica, rotare = tourner; bolle = bulbe.

L’ail rocambole est aussi appelé ail d’Espagne ou oignon d’Egyp.
Comme l’ail classique il forme une longue tige au dessus des feuilles, mais plus biscornue. A son extrémité, il produit non pas une boule de fleurs simple, mais une boule de fleurs mêlées à un amas de petits bulbes appelés bulbilles. Lorsque la tige sèche à l’automne, elle plie et amène les bulbilles jusqu’au sol où elles s’enracinent.

Ils servent à la multiplication de la variété mais ils sont surtout comestibles. Ces bulbilles sont utilisées en cuisine pour l’élaboration de sauces (comme les pickles), ou en assaisonnement de salades.

Ses feuilles sont plates, allongées d'une couleur vert pâle, et son bulbe est parfois plus gros que celui des variétés ordinaires et surtout de couleur plus foncé. Les fleurs sont roses et les bulbilles pourpres. La plante est plus grande que l’ail ordinaire.
Le bulbe est formé de caïeux (gousses), ovoïdes, oblongs, comprimés latéralement, un peu arqués et renfermés dans une tunique commune. La tige est contournée en spirale en sa partie supérieure et se termine par une inflorescence de bulbilles.
L'odeur, forte en soufre, se développe dès que les tissus sont écrasés.
Par plantation de caïeux : on plante les caïeux en octobre-novembre dans les terrains légers et perméables, en février-mars dans les terres plus lourdes. Planter les gousses à 3-4 cm de profondeur la pointe en haut, espacées de 12 cm sur la ligne, les rayons distants de 25-30 cm.

Par plantation de bulbilles : certaines années, l'ail commun donne de très petites bulbilles en haut de sa tige ; on les sème en mars, en rayon peu profond, une bulbille tous les centimètres ; elles donneront de petits bulbes qu'il faudra de nouveau planter l'année suivante et qui, à leur tour, donneront de belles têtes.

Parfois, certains pieds d'ail portent autour de la tige un renflement renfermant quelques grosses bulbilles (genre petites gousses) qui pourront être plantées comme les gousses.

N'utiliser pour la reproduction que les caïeux du pourtour de la tête.
 
           3 : chou marin           
 
Le chou marin encore appelé crambe maritime est une plante vivace appartenant à la famille des Brassicacées, originaire du littoral de la Baltique et de l'Atlantique (sable, galets, falaises).

Longtemps récolté pour l’alimentation, le chou marin est devenu aujourd'hui assez rare à l’état naturel (classé en tant qu’espèce protégée).


Les tiges, blanchies, à la manière des asperges, constituent un légume très apprécié. La récolte est désormais interdite du fait du classement en espèce protégée de cette plante.

En revanche, le Chou Marin se cultive très facilement au jardin. Semis du mois de mars à mai, à exposition ensoleillée, dans un sol léger, en poquets de 2-3 graines espacés de 40 cm. Plante rustique jusqu'à -20°C.
 
         4 : oignon rocambole
 
L'oignon rocambole, est une plante très curieuse par ses bulbilles aériennes qui lui valent également le nom d’oignon grelot. Ses longues tiges vertes peuvent être consommées à la place de la ciboule. Les bulbilles ou oignons grelots se développent au bout des tiges à la place des fleurs. De goût identique à l'échalote ils sont délicieux dans des plats cuisinés ou fricassés. N'hésitez pas non plus à les glisser parmi vos cornichons, dans un bon vinaigre aromatisé.

Très vivace par sa souche cet oignon perpétuel, peut rester de très nombreuses années à la même place. Vous aurez des feuilles à couper tout l'hiver.
Les bulbilles du bout des tiges ne portent pas préjudice au bulbe initial resté en terre.

L'oignon rocambole peut être semé toute l'année. Vous pouvez semer des oignons ou des caïeux, qui sont de petits oignons, surtout si le potager n'est pas encore votre spécialité ; la culture des graines d'oignons est plus laborieuse. Eliminez les mauvaises herbes et binez régulièrement entre les rangs. L'oignon doit seulement être arrosé très régulièrement, et ses feuilles coupées pendant la saison hivernale.

 
          5 : poireaux perpétuel
 
Ce poireau a le droit de s'enorgueillir de son ancienneté, à l'instar de l'ail et de l'oignon, déjà cités dans la Bible. Ce poireau a permis d’obtenir nos poireaux actuels, à la saveur plus douce.

Il monte rarement à graines et s'avère résistant au froid. Pas besoin de l’arracher, il suffit de le couper en laissant 1 à 2 cm et il repousse. Le poireau perpétuel peut ainsi subir plusieurs coupes dans l'année. Le bulbe peut aussi être consommé. Bien que plus petit que les variétés traditionnelles, le poireau perpétuel est beaucoup plus vivace et sa saveur plus prononcée.Au bout de quelques années, il formera une touffe de plants serrés qui pouront être diviser pour semer ailleur les bubles.
À planter au mois d’août dans une terre riche et profonde quelques caïeux à 5 cm de profondeur. En 6 semaines, apparaîtront de délicieuses pousses, qui seront coupées à la base et non arrachées.

 
          6 : Livèche
 
aussi appelé Ache des montagnes, Céleri bâtard...
Il s'agit d'une plante vivace qui ressemble à un grand céleri dont les hampes florales, fortes et creuses peuvent parfois atteindre plus de 2 mètres. (Le feuillage proprement dit ne dépasse généralement pas le mètre de hauteur.)
Toutes les parties de la plante (feuilles, tiges, fleurs, graines, racines) répandent une puissante odeur de céleri.  Sauf pour ses racines, il ne faut cependant pas considérer la livèche comme un légume, mais plutôt comme une plante aromatique.

La plante est très facile à cultiver dans votre jardin et apprécie même de pousser à mi-ombre. Contrairement à beaucoup d'autres plantes aromatiques, il n'est pas possible de la cultiver en pot. Sa masse racinaire est trop importante et profonde.  Le feuillage disparaît complètement en hiver, mais réapparaît aux premiers rayons de soleil du mois d'avril.
 
 
 
Moi je dispose de poireau perpétuel, chou daubenton, oignon rocabole et livèche. Je les ait obtenu grâce à un échange sur internet avec un jardinier, je trouve que sur les sites de jardiange l'achat est hors de prix! 
J'attend le printemps pour semer l'oignon et le livèche et je repiquerais le chou. Je vous montrerai des photos de leur développement.