le potager

le potager

lundi 18 février 2013

Comment réaliser son compost à moindre cout?

L'idéal au potager BIO avoir son propre compost. 

 Un compost bien mené fournira un humus nutritif et performant qui allègera les terres lourdes et donnera du corps aux terres légères. Avec du compost longuement mûri, vous n’aurez besoin d’aucun autre engrais, ni de terreau de magasin. D’ailleurs, attention au fumier “frais” ! Il cause, ce qu’on sait rarement, de nombreuses maladies et des pullulations de limaces.

Pour réaliser son compost rien de plus simple. Il vous suffit d'avoir des déchets végétaux.

Qu'est qu'ont y met?
Vous pouvez y mettre tout ce qui est légumes/fruit, pensez à vos fanes lors de vos récoltes. Mais aussi des feuilles mortes, les tontes de pelouse, de la cendre ( à petite dose ), de la paille, des écorces de bois...Tout ce qui est végétal. Attention ne mettez surtout pas le reste de vos légumes ayant eut une maladie, comme par exemple mettre les pieds de tomates qui ont eut le mildiou, il faut les bruler et non pas les composter. Sinon vous allez contaminer votre compost.

Faut-il arroser? 
 Au toucher, vérifiez régulièrement que la masse est suffisamment humide pour permettre une bonne décomposition. Arrosez ou ajoutez des déchets humides si c’est sec. Attention aux excès d’humidité qui favorisent la fermentation anaérobie, source d’odeurs et de prolifération de moucherons. Pour éviter le dessèchement, installez le tas à l’ombre, ou posez un couvercle ou une bâche non étanche en été.

Quel endroit et quel contenant ?
Resservez un endroit à votre potager, voir même deux. En effet le compost étant long à se faire, l'idéal est d'avoir deux compost ou un sera décomposer et l'autre entrain, comme ça vous aurait toujours du compost sous la main.

Il n'est pas nécessaire d'acheter des bac à composte, des palettes quelques piquet et voila le tout.

Aérer et retourner
 Aérer et remuer est essentiel, car les micro-organismes décomposeurs ont besoin d’oxygène. Sans cela, il se produit une fermentation anaérobie, putride, malodorante, qui donne un “ersatz” de compost peu fertile.
Pensez a retourner assez souvent votre compost pour activer la décomposition, surtout quand vous apporter de nouveaux élément, et ensuite laissez faire les vers, ils se changeront de faire le travail. Si vous être pressé il existe des activateur de compost pour qu'il se décompose plus vite. Attention cependant, je n'en ait jamais utiliser et je ne sais pas si ont peut l'utiliser dans l'agriculture biologique.

Qaund utiliser votre compost? 

Attendez que votre compost soit mûr, c’est-à-dire noirâtre, grumeleux et sans odeur. On n’y reconnaît plus les matériaux d’origine et les vers rouges ne sont plus très nombreux. On l’obtient au bout de six mois environ, parfois plus vite en silo. C’est celui-là que vous devez privilégier pour la plupart de vos plantes. C'est celui que l'on voit au bas du silo dans le dessin à droite. Le compost demi-mûr se reconnaît à ses vers rouges, qui y sont extrêmement nombreux. On le distingue vers le milieu, sur le dessin de droite. Son cycle de décomposition n’est pas complètement achevé. Certaines plantes gourmandes, comme les courges et les tomates, apprécient ce type de compost.

Astuce 
Une astuce pour avoir une bonne quantité de légumes : Faites le tour des petits commerçants de légumes, voir des agriculteur et demander leurs s'il acceptent de vos donner leur déchet ou légume fruit invendu car abimés... Moi c'est ce que je fais et j'ai de belle cagette bien pleine toutes les semaines ! ; )