le potager

le potager

mardi 24 septembre 2013

Produits Bio Low cost peut on faire confiance à ces poduits?

http://www.olivierdauvers.fr/wp-content/uploads/2010/05/AuchanBio.jpg
Le bio à mois d'1€ qu'en pensez vous?,




Suite à une émission que j'ai vu sur les produits Bio Low cost, ceux de grande distribution, j'ai eu envie de consacrer un article sur ce blog.

D'ailleurs n'hésite pas à répondre au sondage, sur la page d'accueil en haut à droite : peut on faire confiance aux produits Bio Low cost?


Jadis cantonnés aux enseignes spécialisées, les produits bio sont aujourd'hui présents partout dans les rayons des grandes surfaces.  Les puristes du bio, dénoncent le développement de produits low-cost, vendus à des prix abordables et garantis sans pesticides mais conçus sur le modèle de l'agriculture intensive.

« Pour proposer des fruits et légumes bio pas chers, la grande distribution se fournit notamment en produits importés qui ont voyagé d'un hémisphère à l'autre et ont été conçus dans des pays où la main-d'œuvre est bon marché, souligne Thierry Filippi, créateur de la gamme écologique la Haie gourmande. Mais il y a une différence entre un légume bio qui a poussé en plein champ à la bonne saison et une tomate grappe bio vendue toute l'année en rayon et qui a été fabriquée sous serre en Espagne. »
Superviseur du salon Marjolaine, Guy Kastler estime que les hypermarchés surfent sur le succès du bio mais en appliquant les mêmes méthodes que pour des produits classiques : « Pour la grande distribution, le bio est devenu une marchandise comme une autre et ils exigent des produits standardisés, qui se conservent longtemps et qui sont disponibles en grande quantité, ce qui est contraire au principe de l'agriculture biologique. »


Spécialiste du secteur depuis vingt-cinq ans, l'enseigne Biocoop, qui regroupe 324 magasins, dénonce elle aussi le développement de produits « industrialisés ». « Quand le prix bas devient la priorité, on finit par vendre des carottes bio qui ont été conçues de manière intensive sous des serres chauffées, souligne la porte-parole du réseau Biocoop, Chloé de la Simone. Nous, le bio, on le conçoit plutôt de la fourche à la fourchette. » « Les pionniers du bio, attachés aux qualités gustatives des produits, au respect de la terre et du commerce équitable, ne peuvent pas s'y retrouver quand on leur propose des tomates bio qui n'ont pas poussé dans la terre mais hors sol sous des bâches en plastique en janvier », fulmine Markus Zeiher, spécialiste des paniers de produits bio vendus sous la marque le Campanier
Alors que le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 400 millions à 3 milliards d'euros et que la France est contrainte d'importer 38% de produits écologiques, les puristes se sentent « dépassés » par cette explosion de la demande et craignent que le label bio ne perde son âme. « Le développement de produits standardisés est encouragé par l'Europe dont le label bio est beaucoup moins contraignant qu'avant, notamment en ce qui concerne la présence d'OGM ou de pesticides, souligne Guy Kastler. Du coup, les vrais amateurs préfèrent aujourd'hui acheter directement aux paysans que de faire confiance à une étiquette dont beaucoup finissent par douter. »

ComparateurLeaderPrice
la grande distribution se dispute le marché du BIO


Pour ma part, je doutais des produits BIO en Hyper marché ( on connaît tous la Pub d'intermache ou leclerc avec leur produits BIO). Quand j'achète du BIO je préfère l'acheter en magasin spécialisé plutôt que d'acheter en grande distribution. Comme quoi mon inquiétude se confirme.

Comment peut on proposer des produits BIO ( réellement bio) et de bonne qualité à moins de 1€? Cela me laisse sceptique. Et laisse entrevoir une production, "bio" de masse.


Dans cette émission il était question des œufs BIO. Vous avez du voir dans les hyper marchés, la gamme BIO des marques distributeurs ( carrefour, casino, inter-marché....) défiance toute concurrence au niveau du BIO.








Bio discount



Mais sont ils tout autant BIO que ceux des grandes marque? et ben non.
Les agriculteurs BIO discount n'ont rien à voir avec les agriculteurs BIO classique.
Les agriculteurs  BIO classique n'utilisent certes pas de produits chimique, mais l'élevage est toujours celui de masse, l'élevage intensif. Les poules sont dans des hagards soumis à 12 h de lumière artificielles par jour. On est loin de l'idée du BIO que je me faisait.

Moi qui pensait que c'était comme dans la publicité ou les poules cours et picore dans les champs, en pleine nature. C'est l'opposé total, ces poules sont dépendantes des machines qui les nourrissent ( exclusivement du grains BIO, mais la provenance est parfois douteuse) et ne se donnent pas la peine d'aller picorer dans les champs.

Bref un conseil, si vous voulez du BIO achetez du BIO de grande marque et non pas du discount car vous risquez d'être déçue.

Je vous laisse vous faire une idée par vous même, voici la vidéo, le reportage sur les oeufs BIO low cost commence au niveau de 39min40


J'attends vos commentaires avec impatience, dites moi ce que vous en penser, pour créer une sorte de débat. Merci